Météorite sur la Toungouska

1908 Sibérie chute de météorite

 

La chute de météorites qui eut lieux le 15 février 2013 dans la région de Chelyabinsk (dans l’Oural) nous a rappelé la chute du météore de la Tunguska de 1908. L’évènement de la Toungouska est considéré comme un évènement important d’impact d’un objet extra-terrestres avec la Terre. On comprend par l’appellation « extra-terrestre », un objet qui ne vient pas de la Terre. Dans cet évènement, nous savons maintenant qu’il s’agissait d’un météorite, contrairement à certains récits relatés montrant clairement l’écrasement d’OVNI (Roswell au États-Unis, Varginha au Brésil)

 

L'événement de la Toungouska

 

Sibérie, région de Krasnoïarsk en Russie, le 30 Juin 1908, à 7 heures et 40 minutes am. Un objet étrange, tubulaire, entouré d'une lumière aveuglante, fait son apparition dans le ciel. Seulement quelques secondes plus tard, il tombe dans la forêt sibérienne, avec un sifflement assourdissant. L'impact est si fort et intense qu’il produit un séisme de magnitude 5 sur l'échelle de Richter sur une étendue d'environ 1000 km autour du point d’impact. On appelle cet épisode l’évènement de la Toungouska.

 

Des témoins racontent que l'explosion a été accompagnée par d'énormes flammes et les incendies qui ont suivi ont duré plusieurs jours. L'onde de choc a fait la tour de la Terre et des phénomènes mystérieux ont commencé à avoir lieu peu après. On raconte que l'ensemble du continent asiatique a reçu une étrange pluie noire et le ciel était couvert des nuages d'argent qui répandant une lumière étrange. Des nuits lumineuses ont été rapportées même en Europe, sans que personne ne puisse expliquer l'origine de cet incroyable événement. On a estimé que si l'impact avait eu lieu seulement quelques heures plus tard, la ville de Saint-Pétersbourg aurait tout simplement été effacée de la carte (à cause de la rotation de la terre).

 

Malgré les phénomènes énigmatiques qui ont eu lieu en 1908, la situation géographique très isolée de la Tongouska a fait en sorte qu’aucune étude de l’impact n’eut lieu avant 1921. C’est d’ailleurs cette même année que Leonid Kulik, un chercheur russe, entreprend la première expédition dans la région de Toungouska, dans l'espoir de découvrir des traces du cratère de ce que tous les scientifiques croyaient être une météorite. Selon les calculs de Kulik, l'impact a été produit par l'un des plus grands corps célestes qui ait jamais rencontré la terre. Il parvient même à dessiner l'objet supposé, et tente de persuader le nouveau gouvernement soviétique de financer une expédition pour commencer à chercher l’objet en question (ou du moins, ce qu’il en reste).

 

Sous le prétexte que la découverte de ces montants de fer pourrait relancer l'économie nationale, le chercheur reçoit des fonds pour la seconde expédition qui aura lieu en 1927. Toutefois, au lieu de clarifier l'événement Toungouska, le mystère a été approfondi encore plus. Pour la grande surprise de Kulik, aucun cratère n'a pas été trouvé. Au lieu de cela, on a pu observer que dans un rayon de plus de 35 km les arbres carbonisés furent abattis par la puissante explosion. En fait, encore plus curieux, à l'endroit où on croyait que l'impact s'est produit, les arbres sont restés debout, comme des poteaux télégraphiques. Aucune tentative pour trouver des fragments de météorite n'a abouti à de résultat. La météorite n'existait pas, tout simplement.

Les scientifiques se sentaient impuissants et ne pouvaient que spéculer sur le phénomène bizarre. Deux scientifiques russes avancent une idée nouvelle, différente de celle de Kulik, en vertu de laquelle l'objet qui a explosé dans la Sibérie n'était pas une météorite mais une comète composée de glace et de poussières cosmiques, ce qui expliquerait l'absence de cratère. L'explication n'est toutefois pas en mesure de couvrir les autres événements étranges qui ont suivi l'impact, telles que les ondes de choc et les forts tremblements de terre. Même l’hypothèse d’une météorite qui aurait explosé avant d'atteindre le sol n'est pas en mesure d’expliquer l’ensemble des phénomènes rapportés.

 

Les expéditions qui ont suivi dans les années 50-60 ont découvert des billes de verre microscopiques qui contenaient de grandes quantités de nickel et d'iridium, ce qui conduirait à l'idée que leur origine serait extraterrestre. Les hypothèses lancées dans la presse du temps parlaient de l'antimatière ou des trous noirs.


Les études sur les effets des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki ont approfondi le mystère de Toungouska quand Aleksandr Kazantev, scientifique russe, a découvert des similitudes entre les deux événements: les nuages lumineux, la pluie noire et la forêt de poteaux télégraphiques. Mais comment était-il possible qu'une explosion nucléaire eut lieu en 1908? Des échantillons du sol et de la végétation de la zone ont prouvé incontestablement qu'il n'y avait aucune trace de rayonnement radioactif. Même si les partisans de la théorie atomique soutenaient leurs opinions par la mystérieuse épidémie qui a frappé la plupart des gens situés à moins de 100 km de l'explosion, et qui se manifestait par l'apparition de plaies purulentes, les médecins russes expliquaient tout par la variole qui affectait les populations locales bien avant le phénomène de Toungouska.


Les controverses n'ont pas cessé, même aujourd'hui. Si la majorité des scientifiques russes pense qu'il s'agissait d'une comète, les scientifiques américains croient que le coupable est un astéroïde. Il existe des arguments des deux côtés, mais aucune théorie ne peut être généralement reconnue. L'événement consternant de 1908 est encore enveloppé de mystère.

apprendre la langue russe
visa russe pour les Français
Étoile à 32 branches: Paiement rapide & sécurisé 
(https://)

Réception dans les 3 jours

Invitation de tourisme pour voyage en Russie

 

Pour effectuer une demande de visa de tourisme, le ministère des Affaires Extérieures de Russie demandent d’y joindre une lettre d’invitation d’une agence de voyage accréditée. Pour commander cette invitation…

 

Avant de commander, ayez en main vos dates exactes de séjours en Russie, votre passeport.

Commandez ICI

39 €

par

Invitation

 

Rabais pour la deuxième invitation et suivantes

Demande de visa russe à Paris